Soutien aux salariés de la centrale du Havre

Ce matin à la centrale du Havre, prise de parole des représentants de l’Alliance CFE UNSA Energies pour exprimer tout leur soutien au agents victimes de cette fermeture précipitée et idéologique.
Et prise de parole très émouvante de notre collègue 😔. Juste envie de vous la partager …
“C’est l’histoire d’un arbre, planté en bord de mer,
où les bateaux déchargent leurs containers,
un arbre enraciné là où personne n’habitait,
son feuillage dense et son bois vert rassurait,
car au fil des années il donnait des fruits,
dans toute la région, à tout le Pays,
tous ensemble, heureux de le voir grandir
nous étions nombreux à l’entretenir,
au fil du temps, cet arbre à grossi,
pour produire toujours plus de fruits,
autour de lui il ne faisait que du bien
mais pour ne pas déranger les riverains,
ses feuilles mortes et ses déchets,
nous les avons captés, triés, traités,
pour ne pas polluer le site et ses environs,
car notre arbre ne donnait que du bon,
un jour, un petit président sombre,
jugea qu’il lui faisait de l’ombre,
conscient de son pouvoir, de sa force,
il décida d’attaquer l’écorce,
de cet arbre que la zone portuaire,
aimait, elle en était si fière,
à force d’attaques et de coups,
l’arbre céda il était à bout,
ses derniers fruits furent mangés,
il les a donnés avec fierté,
malgré la présence de son bourreau,
là-haut, dans son bureau,
notre arbre peut être honoré,
d’avoir longtemps participé,
à l’essor et au développement,
du pays et de ses habitants,
nous qui avons cueilli ses fruits,
qui l’avons entretenu, chéri,
nous sommes fiers d’avoir participé,
à l’aventure de cet arbre blessé,
à son passé, à son présent à sa vie,
les technocrates, ils sont si petits,
ils se croient sachant, bien-pensants,
mais ils n’aiment que le pouvoir et l’argent,
les fruits de notre labeur,
auront toujours plus de valeur,
que le positionnement douteux,
de ces hommes peu scrupuleux,
des conséquences de leurs décisions,
mais quand les fruits viendront par avion,
nous leurs rappellerons qu’un jour,
il y a eu de l’autre côté du carrefour,
un arbre produisant des fruits,
assassiné, juste par idéologie !”