De l’intention à l’action

En proposant de réduire de 55 % les émissions de gaz à effet de serre de l’Europe d’ici 2030, la Commission européenne s’engage sur la voie de la neutralité carbone en 2050. L’Alliance CFE UNSA Énergies l’appelle à ne se priver d’aucun outil ni d’aucune solution bas carbone, en respectant la neutralité technologique et en donnant un prix au carbone.

Le 16 septembre, lors de son discours sur l’état de l’Union, la présidente de la Commission européenne a proposé de porter à au moins 55 % l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de l’Europe pour 2030. Ce faisant, la Commission endosse l’objectif climatique le plus ambitieux qu’elle envisageait dans son Green Deal afin d’engager l’Europe dans la voie de la neutralité carbone en 2050.

L’Alliance CFE UNSA Énergies salue cette ambition climatique ainsi affichée mais appelle maintenant la Commission à se montrer aussi pragmatique que cohérente dans l’action, en mobilisant tous les outils disponibles et en ne se privant d’aucune solution bas carbone.

L’Alliance CFE UNSA Énergies salue la décision des députés européens d’inclure les projets gaziers dans le fonds de transition juste.

L’Alliance CFE UNSA Énergies défend la mise en place d’un prix du carbone suffisamment robuste pour engager de manière durable la décarbonation de l’économie européenne.