Répondre à une simple question

Je vous partage ce message, que je viens de recevoir de la part d’un militant Alliance CFE UNSA Energies, adressé aux salariés de son unité :

“Chères et chers collègues,

Je voulais, par ces quelques lignes, expliquer simplement à tous pourquoi le 26/11 est une journée essentielle pour le futur d’EDF.

Le 26/11, chaque salarié aura à répondre à une simple question : est-ce que je souhaite montrer mon attachement à l’entreprise telle que je la connais aujourd’hui ? Ou est-ce que je souhaite montrer que l’évolution de mon entreprise ne m’importe pas plus que ça ?

Car être gréviste le 26/11 voudra dire quelque chose, mais ne pas l’être aussi. La mobilisation syndicale est à la hauteur de l’enjeu, car si le projet Hercule aboutit, nous serons tous, de près ou de loin, concernés. Faire grève le 26/11, ce n’est pas dire à son employeur « je suis malheureux dans mon emploi » ou « je voudrais quelque chose en plus », c’est dire « j’aime mon entreprise dans son modèle actuel ».

Peut-être qu’une mobilisation massive n’empêchera pas le projet de se faire ou peut-être que ce projet tombera à l’eau sans faire la révolution. Mais comme cette décision sera avant tout politique et financière, le renvoi d’image du personnel sera essentiel.

Sur ces quelques mots, je vous souhaite, à tous et à toutes, une excellente semaine.”

Benjamin

 

aujourd'hui notre service public et capable de résister aux crises. Pas avec Hercule demain. Le 26 novembre faire grève au moins 1h c'est soutenir l'intérêt général