Cahier d’acteur UNSA Énergie : Cohérence et pragmatisme

Afin d’éviter dès 2050 des conséquences graves et irréversibles pour les populations de notre planète, les impératifs de lutte contre le réchauffement climatique obligent au pragmatisme et aux solutions les plus efficaces aux moindres coûts.

La décarbonation devrait entraîner la fin de l’usage des hydrocarbures le plus vite possible notamment dans les transports et la production de l’électricité. C’est sans compter avec notre voisin allemand qui continue de polluer massivement avec son parc charbon alors qu’il bénéficie d’une image écologique qu’envient nos politiques…

Pour tenir cet objectif à 2050, il faut en finir avec les idéologies : l’effort pragmatique d’efficacité énergétique associé à un transfert d’usage des énergies fossiles vers l’énergie électrique s’appuie sur une filière d’excellence industrielle dans laquelle les emplois de qualité sont encore localisés en France. La transition énergétique doit donc s’appuyer sur un mix décarboné où énergies renouvelables (hydraulique, solaire, éolien…) et nucléaire ont une vraie complémentarité et, surtout, présentent une solution acceptable économiquement.

Lire la suite

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *