Débat public sur la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie

Un seul mot d’ordre : pragmatisme et non activisme !

De mars à juin 2018 va se tenir le débat public sur la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) qui doit être révisée d’ici la fin de l’année. C’est donc un nouveau débat sur l’énergie qui s’ouvre, et l’Alliance UNSA CFE Énergies compte bien faire entendre sa voix pour que la transition énergétique reste pragmatique.

Plateforme contributive, réseaux sociaux, panel citoyen, auditions filmées, ateliers de controverse, rencontres dans les territoires… l’État a décidé de mettre les moyens pour que ce débat soit le plus large sous la houlette de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP).
A en croire les premières déclarations du Président de la commission particulière en charge de ce débat, aucun sujet ne sera tabou : nucléaire, usages électriques, énergies renouvelables… Mais il est à craindre que ce débat se focalise sur des sujets polémiques et orientés comme celui du nucléaire alors que la transition énergétique ne se résume pas à la question du mix électrique voire à la question de la réduction ou de la sortie du nucléaire. Transport, bâtiment, pétrole, place du gaz… sont des questions essentielles qu’un débat partisan pourrait oublier.

Évitons que ce débat public ne soit accaparé par ceux qui ont une vision partisane des questions énergétiques !

Il est impératif de faire entendre une voix responsable, celle des salariés et de ceux qui prônent une transition énergétique qui a pour priorités la sécurité des approvisionnements, la compétitivité énergétique, la sûreté des installations, le défi climatique et le développement de filières industrielles pourvoyeuses d’emplois qualifiés sur le territoire national. Ce sont ces priorités qui permettront de mettre la politique énergétique du pays en cohérence avec ses engagements climatiques mais aussi ses ambitions de politique industrielle.

Parce qu’il est essentiel que la voix des salariés pèse dans ce débat, l’Alliance UNSA CFE Énergies a décidé de s’engager :

  • en rédigeant le cahier d’acteurs de la Fédération qui sera transmis à la CNDP,
  • en accompagnant chacun des syndicats de l’Alliance dans le dépôt de son cahier d’acteurs,
  • en donnant à chacun de ses adhérents les moyens de contribuer au débat (c’est donc le bon moment d’adhérer à l’Alliance).

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *